31/08/2005

/CAN : au commencement était le Son/



/ 1968. Cologne. Deux anciens élèves de Stockhausen ouvrent une bouteille de schnaps en songeant à leur avenir : Irmin Schmidt ne se voit pas trop en chef d'orchestre, Holger Czukay ne veut pas finir prof de solfège. Ils décident donc de fonder un groupe de rock. Czukay débauche un de ses élèves, le guitariste Michael Karoli, d'une fanfare soul suisse. Schmidt recrute Jaki Liebezeit qui traîne ses baguettes dans le free jazz. De cette union contre-nature naît l'une des plus belles expériences de l'histoire du rock : Can. De 1969 à 1972, ces quatre Allemands sous influence vont redéfinir, avec les chanteurs Malcolm Mooney et Damo Suzuki, le rock comme une véritable aventure sonore. Chercheurs d'une rythmique tribale parfaite, pionniers de la technique du copier-coller sur bandes, défricheurs d'une musique électronique en devenir, les membres de Can deviennent, aux côtés de Neu! et de Faust, les héros d'une musique libre que l'on a tôt fait de baptiser krautrock. Surtout instrumentale, la signature du son "rock choucroutte" épouse des idées d'ambiance toujours hallucinantes (et hallucinées), allant des improvisations collectives aux incantations pseudo-ethniques, des ambiances suggérées par les claviers de Schmidt, des expérimentations révolutionnaires (boîtes à rythmes bricolées, sonorités et collages bizarroïdes) à la précision percutante de la géniale batterie de Liebezeit, marque de fabrique du groupe.


 

À l'occasion d'une rencontre fortuite en coulisses d'une soirée viennoise, retour avec Irmin Schmidt sur quatre morceaux cultes de cette première période du groupe.
(cliquez sur le titre pour écouter)

You Doo Right / sur l'album Monster Movie, 1969 // "Ce morceau n'est pas né d'une jam. C'était une idée très précise avec un noyau dur qu'on a joué encore et encore avec très peu de changements. Le chanteur utilise ici les mots d'une lettre d'amour qu'il avait reçue de sa copine de New York. Le processus était de réduire notre vocabulaire à l'essentiel, en intégrant, même au moment de l'édit, les instants où l'on perd le contrôle du rythme et où on le retrouve. Le processus devient ici réellement la forme du morceau."

Mother Sky / sur Soundtracks, 1970 //
"Mother Sky est une commande pour un film de Skolimowski ("Deep End") qui était fasciné par You Doo Right. Il avait une longue séquence de vingt minutes à illustrer. La dramaturgie du morceau devait suivre la narration du film. J'ai donc utilisé un rythme basique très puissant qui ne varie jamais, puis j'ai travaillé les édits en studio en suivant le découpage de la séance du film. Avec Can, on était des vrais formalistes : ce qui nous intéressait, c'était de composer. Nous étions à la recherche d'un noyau rythmique et, pour cela, on jouait énormément ensemble. Jaki a dit un jour que ce sont les quatre premières mesures d'un morceau qui créent la forme. Parvenir à créer ce noyau est très difficile, mais c'est une promesse merveilleuse."

Mushroom / sur Tago Mago, 1971 // "Probablement le morceau le plus concentré qu'on n'ait jamais fait. Jaki a créé ce rythme à l'athmosphère unique sur lequel Michael et moi avons composé. Harmoniquement, Mushroom est très sophistiqué. Le mélange entre la sophistication et la spontanéité est unique. Comme en cuisine : en réduisant les ingrédients à l'essentiel, le fond obtenu définit le goût."

Spoon / sur Ege Bamyasi, 1972 //"C'était une des premières fois où l'on créait le rythme en trafiquant les programmes d'une boîte à rythme. Le résultat paraît simple alors que le processus de création du rythme est très précis. C'est ça, l'art : rendre le travail invisible. L'expérimentation naît ici de la déconstruction, voire de la destruction des méthodes traditionnelles de jeu. En mélangeant les pages d'un manuel, vous créez quelque chose de différent...". /


>> L'ensemble de la discographie de CAN est réédité par leur propre label Spoon Records, dont le site est aussi le site officiel du groupe.

>> à lire : un article du webzine Néosphères consacré au krautrock et à CAN.




01:41 Écrit par chien_de_lune | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Ah..t'es de retour...et bien c'est bien....bloody dog :-)))

Écrit par : sioran | 31/08/2005

Hello Le " baroudeur" a rejoint ses pénates et répandre sa science.

Écrit par : Duke | 01/09/2005

Les commentaires sont fermés.