04/08/2005

/sur le fil/

Dans tous les poèmes, il y a des loups.
Le plus beau de tous :
Elle danse dans un cercle de feu
Et rejette son défi d'un haussement d'épaules.

14:06 Écrit par chien_de_lune | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

sur le fil ? du rasoir ? mais lequel
:))

Écrit par : karine | 05/08/2005

ah que le ton clair te sied à merveille ;)

Écrit par : karine | 05/08/2005

/*/ Karine, t'es trop...
Justement, je cours en acheter.
Avec la barbe que j'ai, je vais tout dévaliser...

Écrit par : raf/chien_de_lune | 05/08/2005

:) mais noon ;)

Écrit par : karine | 05/08/2005

Habsbourgs Les marécages sont déja loins, bientôt s'offre à toi, pauvre impie, le Rhin. Les Nibelungen accompagnent son mythe. Sa majesté s'étalle langoureusement. Ses arbres déchirés crient sa gloire passée. Bientôt les vallons de Bavière pleins de promesses annoncents les contreforts des alpes. Il est encore temps de renoncer dans le tortillard qui serpente le long des flancs escarpés. La plaine infinnie de tout coté, te voila arrivé. Vienne que vaille. Capitale d'un pays de cartes postales, la nostalgie d'étraint au souvenir de son histoire endormie. Les effluves de l'europe centrale se font sentire dans cette avant-poste de l'occident, seul tel un phare face aux mers slaves. Bruxelles-Viennes, chemin de naufragés de l'histoire.

Écrit par : Harold | 05/08/2005

/*/ Harold, vieille routière, tu te dévoiles enfin!
Même au creux de sa tombe, je danserai sur tes mots avec l'Impératrice.
Si, si...

with luck & energy,

Écrit par : raf/chien_de_lune | 06/08/2005

Suite... J'ai vécu en monde germanique du sud et du nord. Les différences d'apparance certes minime pour l'étranger existent bien. La Prusse, cette Sparte du nord éclairée des lumières du Kantisme issues de Koenigsberg en prusse orientale, bastion teutonique désormais en russie, s'est fortifiée des apports protestants d'Hegel pour former cette terrifiante machine de guerre idéologique qu'est le conssensus de tout un peuple. Bismarck fonde dans une dictature impériale le premier système social ayant jamais existé sur terre, à la base de notre modèle sociale actuel. Une oeuvre continué avec brio sous les nazis. L'histoire est cruelle. L'état national-socialiste était bien plus socialiste que n'osent se l'avouer beaucoup de pseudo-socialistes. La controverse actuelle (voire monde diplomatique) est là pour en témoigner.Je n'ai personnellement pas de sympathie pour les thèses d'extrême-droite, il n'en reste pas moins que certains faits historiques sont occultés à dessin.
L'allemagne du sud fut vaincue avant la moitié du dix-neuvième siècle. Elle est désormais devenue plus conservatrice que le nord, surtout dans les nationalismes trans-alpins. Elle se rattache à des origines fantasmées que n'étaient aucune généalogie. La Bavière fut germanisée tardivement sous Charlemagne. Les trois-quart des autrichiens ont des des noms d'origine slave, ceux la-même qu'ils qu'ils méprisent. La crainte des Voelkerwanderungen n'est jamais loin dans ce pays, paradis des fugitifs nazis, qui acceuillit tant d'allemands de l'est au sortir de la guerre. Je me baladais dernièrement en Roumanie, au piéd des carpates, dans des villes gothiques entièrement peuplées d'allemand il y a encore quelques dizaines d'années, à des centaines de kilomètres de l'autriche, installés là il y a 1000 ans! Il n'y a plus rien. ni là, ni à Koenigsberg, impressions saisissantes qui rappellent le gigantisme d'une capitale d'empire pour un pays désormais liliputien...L'allemagne du sud et surtout la bavière ne se différentient pas de l'autriche, toutes suintent la fermeture au monde et l'esprit petit-bourgeois, un mauvais mélange d'hedonisme et de conservatisme.

Écrit par : Harold | 06/08/2005

Les commentaires sont fermés.