24/05/2004

/à celle qui.../

bonheur
vacarme doux
 
fracas de nos chairs mêlées
dans les nuits parallèles
 
beauté vulnérable
de nos amours sans landemains
sans abri autre
 
que la masure des mots

01:15 Écrit par chien_de_lune | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.