16/04/2004

/.../

Oui, c'est celle qui a souri.
Vingt-quatre automnes, des traits d'une délicatesse de gravure et de grands yeux sans artifice. Sa beauté a quelque chose de lointain. Ca peut intriguer mais pas nécessairement. Elle a un rire auquel on ne s'attend pas, un peu las et étendu. Un détail aussi : j'aime beaucoup sa façon de poser un doigt sur ses lèvres quand elle se veut songeuse. Scénographie & flûte traversière. Electron libre. Aussi.
Mais ma poésie est de la merde.


18:09 Écrit par chien_de_lune | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Ta poésie est très belle...je suis sûre que tu me crois. Crois moi, pour ça, juste ça, aies confiance en moi.

Écrit par : sophie | 12/05/2004

Les commentaires sont fermés.